Washington (AFP)

Microsoft a raté sa chance d’être la société dominante dans le secteur des technologies mobiles car elle avait été « distraite » au cours d’une longue bataille antitrust avec les autorités américaines, a annoncé lundi le cofondateur de la société, Bill Gates.

Gates, prenant la parole lors d’un forum à Washington, a déclaré que Microsoft aurait encore plus de valeur s’il avait remporté la bataille pour le logiciel d’exploitation des appareils mobiles contre Google et sa plate-forme Android.

« Nous étions dans le domaine des systèmes d’exploitation pour ordinateurs personnels. Nous savions que les téléphones mobiles seraient très populaires », a déclaré Gates au cours d’une interview sur scène sponsorisée par l’Economic Club of Washington.

« Nous avons manqué d’être le système d’exploitation mobile dominant avec une infime quantité. Nous avons été distraits lors de notre procès antitrust. Nous n’avons pas affecté les meilleures personnes pour effectuer le travail. »

M. Gates, qui a quitté la gestion quotidienne il y a dix ans, a déclaré que l’échec de la téléphonie mobile était « la plus grande erreur que j’ai commise » chez Microsoft, car « cela faisait clairement partie de nos compétences ».

« Nous étions clairement la société qui aurait dû atteindre cet objectif, et nous ne l’avons pas fait », a-t-il déclaré.

« Android est un atout considérable pour Google. »

M. Gates a félicité l’actuel directeur général, Satya Nadella, d’avoir aidé à remodeler Microsoft et de le ramener au rang de société la plus précieuse au monde, avec une capitalisation boursière de plus de 1 billion de dollars.

Mais il a ajouté que Microsoft et d’autres grands éditeurs de logiciels avaient également commis une erreur en permettant à Amazon de devenir le leader des solutions d’informatique en nuage via sa plate-forme Amazon Web Services.

« C’est une surprise et un grand crédit pour le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, et son équipe, qui se sont démarqués et qui, avec AWS, ont créé le meilleur produit de cloud computing », a déclaré Gates.

« Aujourd’hui, Microsoft est un puissant numéro deux … (mais) de nombreuses entreprises, y compris Microsoft, devraient se sentir mal à l’aise », car elles ne parviennent pas à devancer Amazon dans le cloud.

Devenu conseiller en technologies chez Microsoft, il a passé près d’un sixième de son temps au sein de la société et a consacré une grande partie de son temps à sa fondation philanthropique et à un fonds de capital-risque énergétique qui investit dans la réduction des émissions et la lutte contre les changements climatiques.

Gates a déclaré qu’il n’était pas dérangé d’être dépassé par Bezos en tant qu’individu le plus riche du monde. Interrogé sur le fait d’être le numéro deux sur la liste des milliardaires, il a plaisanté en disant que « c’est un signe que je n’ai pas donné mon argent assez rapidement pour quitter le top 10 ».

? AFP 2019